balise

1. balise [ baliz ] n. f.
• 1475; port. baliza, dér. mozarabe du bas lat. palitium (cf. palissade), du lat. palus « pieu »
1Mar., aviat. Objet (bouée, poteau), dispositif lumineux, sonore ou radioélectrique destiné à guider le navigateur, le pilote en lui signalant les endroits dangereux, la route à suivre ( balisage). Les balises d'une piste d'atterrissage, d'un chenal. Service des phares et balises. Spécialt Perche élevée au-dessus de l'eau et surmontée d'un voyant.
2Par ext. Émetteur radioélectrique permettant au pilote d'un navire ou d'un avion de se diriger ( radiobalisage). Spécialt Balise de télédétection : balise émettrice placée sur un mobile et permettant de suivre ses déplacements ( radiolocalisation) .
3Inform. Dans un texte à composer, Code servant à identifier un élément, à lui donner certaines caractéristiques.
balise 2. balise [ baliz ] n. f.
• 1832; de balisier
Fruit du balisier.

balise nom féminin (portugais baliza, d'origine mozarabe) Dispositif destiné à signaler un danger ou à délimiter une route, une voie de navigation maritime ou intérieure, ou de circulation aérienne. Mire disposée au sommet d'un arbre ou d'une perche pour permettre d'effectuer des visées de triangulation. Piquet ou perche fiché sur le terrain pour matérialiser le tracé d'une route, d'un chemin de fer, d'un canal en construction. ● balise (homonymes) nom féminin (portugais baliza, d'origine mozarabe) balise forme conjuguée du verbe baliser balisent forme conjuguée du verbe baliser balises forme conjuguée du verbe baliserbalise nom féminin Fruit du balisier. ● balise (homonymes) nom féminin balise forme conjuguée du verbe baliser balisent forme conjuguée du verbe baliser balises forme conjuguée du verbe baliser

balise
n. f.
d1./d Marque très apparente destinée à faciliter la navigation maritime ou aérienne.
|| Appareil émettant des signaux optiques ou radioélectriques pour guider les navires ou les avions.
d2./d Signal qui matérialise le tracé d'une route.
d3./d (Québec) Tige de bois ou de métal de couleur voyante qu'on pique l'hiver le long des routes et des terrains pour guider les opérations de déneigement.
Fig. (Au Plur.) Ce qui sert à guider, norme à suivre. Les balises d'un projet de loi.
————————
balise
n. f. Fruit du balisier, dont la graine fournit un colorant pourpre.

I.
⇒BALISE1, subst. fém.
A.— Dispositif de signalisation fixe ou flottant, unique ou jalonnant un train, servant de point de repère ou indiquant la voie à suivre, l'obstacle à éviter en mer ou sur terre :
1. Il semblait, à voir Gilliatt voguer sur les bas-fonds et à travers les récifs de l'archipel normand, qu'il eût sous la voûte du crâne une carte du fond de la mer. Il savait tout et bravait tout. Il connaissait les balises mieux que les cormorans qui s'y perchent.
HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 76.
2. Pour tracer un souterrain, on se sert de balises extérieures qui donnent l'alignement et...
Ch. BRICKA, Cours de chemins de fer, t. 1, 1894, p. 193.
3. Les équipes ont posé des balises sur 650 kilomètres pour les études géodésiques.
Combat, 19-20 janv. 1952, p. 8, col. 2.
Rem. ,,Au sens étroit le mot « balise » est employé pour désigner une marque fixe, alors que le mot bouée désigne une marque flottante et le mot amer un point notable, naturel ou artificiel servant de repère`` (LE CLÈRE 1960).
P. métaph. ou au fig. :
4. — Au bout de tous les actes les plus innocents de la vie, il y a toujours la balise de l'opinion de sa société que l'on ne franchit pas en province, fond de mœurs d'une hypocrisie dont on est puni par un ennui affreux.
BARBEY D'AUREVILLY, 1er Memorandum, 1836, p. 75.
5. Pas de grand'routes, alors (...) Aujourd'hui, encore, les derniers vestiges humains qui tranchent sont de blanches, de minuscules chapelles, balises de la désolation...
J. DE LA VARENDE, L'Homme aux gants de toile, 1943, p. 18.
En partic.
1. PÊCHE. ,,Bouée qui indique où est établi un filet par fond pour le retrouver plus aisément`` (BAUDR. Pêches 1827).
2. Région. ,,Petit arbre coupé et placé l'hiver, aux bords d'une route pour en indiquer le tracé`` (Canada 1930).
B.— P. anal., AVIAT. et MAR.
1. ,,Émetteur radio-électrique permettant à un avion ou à un navire de signaler ou de connaître sa position`` (Lar. Lang. fr.).
2. Radio-balise. ,,Petit phare automatique émettant un signal codé ou non, permettant des repères en navigation à grande distance`` (Électron. 1963-64).
3. Balise répondeuse. ,,Dispositif permettant à un obstacle touché par un radar de se servir du signal de ce radar pour émettre à son tour un écho repérable`` (Électron. 1963-64).
C.— P. ext.
1. NAVIGATION FLUVIALE, vx. ,,Espace laissé libre le long des rivières pour le halage des bateaux`` (LITTRÉ). Synon. cour. chemin de halage.
2. TECHNOL. Marque que les calfats laissent dans leur travail pour indiquer soit ce qu'ils ont fait, soit la marque ou les défectuosités du calfatage (d'apr. JAL 1848).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1475 mar. « repère en bois renforcé de fer, servant à indiquer les endroits dangereux » (Texte cité par FRÉVILLE, Mémoire sur le comm. mar. de Rouen, t. 2, 1857, p. 375 : Nous vous mandons que païez à Vincent Blondel, mareschal, la somme de [...] pour LXXI livres de fer ouvré, mis en trois grans piques, mises es bouz de bas de trois grans arbres, nommés balises, mises et assises au bout du hable de lad. ville, vers la fosse de Leure, afin que les navires venans de la mer et d'ailleurs puissent plus seurement et sauvement entrer et yssir dud. hable); 1751 (Encyclop. : Balise se dit aussi de l'espace qu'on est obligé de laisser le long des rivages des rivières pour le halage des bateaux).
Empr. au port. baliza « id. » attesté dep. le début du XVe s. (Crónica da Tomada de Ceuta por El-Rei D. I, cap. 45, p. 140 dans MACH.). Le port. est lui-même un dér. mozarabe, à partir du lat. palus « pieu » (a.fr. pal), du b.lat. palitium, palitia (attesté au XIIIe s. dans le domaine fr. dans DU CANGE, donnant l'a.fr. palisse et le fr. mod. palissade); l'orig. mozarabe explique la transformation du p- initial en b-, la conservation du -l- intervocalique précédé de yod, et le passage du -c- (palicium, palitium) au -z-. De Lisbonne, où le balisage du port était partic. important, le mot est passé en Espagne et en France. À noter également l'existence du verbe port. balizar « délimiter (un campement) » dep. 1446 (Ordenações Afonsinas dans COR.). L'étymol. proposée par FEW, s.v. batare, balise venant de bayer par l'intermédiaire de l'adj. baïf « qui regarde attentivement » n'est recevable ni du point de vue sém., ni du point de vue phonétique.
STAT. — Fréq. abs. littér. :45.
II.
⇒BALISE2, subst. fém.
BOT. Fruit du balisier.
Prononc. :[bali:z]. Étymol. et Hist. 1832 (F. RAYMOND, Dict. gén. de la lang. fr., Paris, Pitois-Levrault et Cie, t. 1). Dér. régr. de balisier; le nom du fruit est post. au nom de l'arbre car la princ. utilité de celui-ci venait de ses feuilles, employées comme couverture pour les cases, et non de ses fruits (v. ARV., p. 76).

1. balise [baliz] n. f.
ÉTYM. 1475; port. baliza, dér. mozarabe du bas lat. palitium (→ Palissade), du lat. palus « pieu ».
1 Ouvrage destiné à guider les navires ou les avions en signalant les endroits dangereux ou en indiquant la route à suivre. || Les balises d'une piste d'atterrissage, d'un chenal. || Service des phares et balises. || Poser des balises. Marque.
0 Tous les soirs que fait l'engoulevent, il regagne, moi en croupe, son poste d'aiguilleur, d'où il a la haute main sur les cônes, trompes, lanternes, balises, pavillons et flammes.
A. Breton, Signe ascendant, p. 159.
Mar. Perche ( Espar) élevée au-dessus de l'eau, généralement surmontée d'un voyant. || Balise cardinale Nord. || Balises et tourelles signalant les dangers d'une passe, d'une entrée de port.
2 Émetteur radio-électrique permettant au pilote d'un navire ou d'un avion de se diriger. Radioguidage.
3 Géod. Perche disposée de distance en distance sur le tracé d'une route, d'une voie de chemin de fer, etc.
4 Inform., imprim. Dans un texte à composer, Code servant à indentifier certains éléments soit formels (titre, paragraphe…), soit sémantiques (catégorie de mots, de noms) et à leur attribuer certaines caractéristiques (typographiques, notamment). || Balises indiquant les débuts de paragraphe, les caractères en gras, en italique.
DÉR. Baliser
COMP. Radiobalise.
HOM. 2. Balise.
————————
2. balise [baliz] n. f.
ÉTYM. 1832; de balisier.
Rare. Fruit du balisier, baie noire qui servait à faire des grains de chapelet.
tableau Noms de fruits.
HOM. 1. Balise.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • balise — 1. (ba li z ) s. f. 1°   Terme de marine. Perche surmontée de quelque objet, ordinairement d un petit baril, et servant d indice à la navigation. 2°   Espace laissé libre le long des rivières pour le halage des bateaux. On dit plus souvent chemin …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • balisé — balisé, ée (ba li zé, zée) part. passé. Rivière balisée …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • balise — BALISE. s. fém. Pieu, fascine, tonneau, ou autre marque que l on met à l entrée des ports, ou à l embouchure des rivières, et autres lieux, pour montrer les endroits où il y a du péril. Il y a là un banc de sable, il faut y mettre des balises. On …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • balise — BALISE. Pieu, branche d arbre, ou autre marque que l on met à l entrée des ports, aux emboucheures des rivieres, & autres lieux, pour montrer les endroits ou il y a du peril. Il y a là un banc de sable, il y faut mettre des balises …   Dictionnaire de l'Académie française

  • balise — /bə lēzˈ/ noun A device mounted on a railway track that transmits information to (and sometimes receives information from) passing trains by telegraphy ORIGIN: Fr, beacon, signal …   Useful english dictionary

  • Balise — This article is about an electronic railway beacon, for the programming language, see AIS Balise. A balise is an electronic beacon or transponder placed between the rails of a railway as part of an Automatic Train Protection system. The French… …   Wikipedia

  • Balise — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Balise », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot balise peut avoir une signification… …   Wikipédia en Français

  • Balise — Eurobalise Balisen (von französisch baliser, abbaken) sind technische Einrichtungen im Eisenbahngleis, die bahnbetriebliche Informationen speichern und sie an Schienenfahrzeuge übertragen, die den Ort dieser Balise passieren. Die Fahrzeuge… …   Deutsch Wikipedia

  • BALISE — s. f. T. de Marine. Perche, mâtereau, ou barre de fer, surmontée d un petit baril ou de quelque autre objet fort visible, qu on plante à l entrée des ports, à l embouchure des rivières, et en d autres lieux, pour indiquer les endroits où il y a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • balise — švyturys statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. beacon; lighthouse vok. Leuchtbake, f; Leuchtfeuer, n; Leuchtturm, n rus. маяк, m pranc. balise, f; feu, m; phare, m …   Automatikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.